LES EXAMENS DE RADIOLOGIE

Appareils de radio

Les radiographies font partie des examens complémentaires dans le cadre d’un diagnostic, ou pour l’aide à la réalisation de certains actes.

Le cabinet dentaire est équipé d’appareils de radiographies rétro-alvéolaires, orthopantomogramme et cone beam (scanner 3D)

Logiciels d'interprétation

RADIOGRAPHIES RETRO-ALVEOLAIRES

La radiographie rétro-alvéloraire numérique est une radiographie intrabuccale, qui sert a faire un diagnostic localisé aux dents. Elle permet de voir les caries, leur étendue, leur position (parfois les caries ne se voient pas en bouche parce que leur point d’entrée se situe entre 2 dents). Elle servent aussi à voir les traitements d’endodontie (dévitalisation de la pulpe dentaire), ainsi que les infections qui pourraient se situer au bout des racines.

RADIOGRAPHIE PANORAMIQUE

La radiographie panoramique , ou orthopantomogramme, est une radiographie qui donne une vue d’ensemble des mâchoires. C’est cette radiographie qui est réalisée pour faire un diagnostic général de la bouche du patient. Elle est indispensable par exemple , pour les bilans avant une intervention chirurgicale , pour rechercher les éventuels foyers infectieux, ou pour évaluer la difficulté d’extraction des dents de sagesses.

CONE BEAM RADIO 3D

i-cat-cone-beam

Le cone beam est un appareil de radiographie qui permet d’obtenir des images en 3D. Ces images permettent d’apprécier la localisation exacte de certains éléments anatomiques tels que les dents de sagesses, les nerfs (en particulier le nerf situé dans la mandibule), la hauteur et la largeur d’os (par exemple pour la pose d’implants), l’orientation des dents incluses (canines incluses), les fractures des dents, l’étendue des kystes ou des tumeurs, la relation entre les dents et les sinus etc…

Rapport de la Haute Autorité de Santé en 2009 :

Toute première évaluation radiologique de la face et des dents doit se faire sur des appareils d’imagerie diagnostique largement diffusés; l’imagerie de coupe, si elle s’avère nécessaire, ne sera envisagée que dans un second temps.

Ainsi, sous réserve de justification, l’imagerie CBCT pourrait être proposée dans les indications suivantes :

Dents incluses ou ectopiques, odontome : localisation, objectivation des structures avoisinantes, des résorptions potentielles des dents adjacentes, planification des avulsions chirurgicales (troisième molaire mandibulaire, canine incluse maxillaire par ex),

Dysmorphoses maxillo-faciales, fente palatine : bilan et planification d’un futur traitement chirurgical voire orthodontique

Agénésies, édentement : bilan pré-implantaire et planification chirurgicale (identification du canal mandibulaire, détermination du volume disponible aux maxillaires, greffe sous-sinusienne ou d’apposition),

Pathologies dentaires traumatiques, endodontiques, parodontales : diagnostic et planification opératoire dans des cas sélectionnés.

Fractures et tumeurs osseuses : identification et planifications opératoires,

Lésions osseuses de l’ATM : diagnostic de lésions articulaires inflammatoires, tumorales, dégénératives ou traumatiques ou anomalies liées à des malformations (agénésies, dysplasies ou hyperplasies condyliennes),

Pathologies des sinus voire des oreilles moyennes

Translate »